Homepage review – Themenportail Europäische Geschichte

 

Logo TP Europische Geschichte

Le site faisant l’objet de ce commentaire est présenté, actualisé, par des chercheurs en Histoire de l’Université Humbolt de Berlin. Il s’agit donc d’un site scientifique destiné en premier lieu à des universitaires dans le domaine de la recherche ou de l’enseignement.

La rédaction du site est assurée par l’Institut des Sciences historiques, qui fait partie de la faculté de philosophie I. Les responsables de la rédaction se nomment Anne Lammers et Thomas Meyer, accompagnés de plusieurs professeurs chargés de l’édition, tandis que le directeur du projet est le Dr. Rüdiger Hohls.

Les centres d’intérêt du site tournent autour de l’histoire de l’Europe et des Européens du XVIIIe siècle à nos jours. Il rassemble des textes, des articles, des photographies ou encore des cartes concernant cette période bien définie utiles aux étudiants et professeurs. Parmi les thèmes abordés peuvent être cités: Gesellschaft und Kultur, Wirtschaft und Umwelt, Diktatur und Demokratie, Krieg und Frieden ou encore Europa in der Welt. Ce catalogue de sujets est intéressant dans la mesure où ils sont concrets et se rapportent aux préoccupations quotidiennes des citoyens européens.

En ce qui concerne l’architecture du site, il est bilingue, Anglais et Allemand, présenté en trois colonnes réparties en une grande, centrale, et deux petites, périphériques. Les principales couleurs sont le bleu et le noir sur fond blanc ou bleu. Le contraste des couleurs est assuré, ce qui rend le site lisible. Mais il est un peu dommage que les concepteurs du site n’ait pas mis plus d’accent sur d’autres couleurs comme le vert, le jaune, le rouge, entre autres. La couleur jaune apparaît de manière marginale juste dans l’entête pour désigner les pays membres de l’UE.

La police des caractères varie aussi, plus élevée pour les titres, par opposition aux caractères normaux. Il y a relativement de l’harmonie dans la présentation du site qui reste sobre et clair, malgré le nombre insuffisant de couleurs utilisées. Cette cohérence ressort par exemple dans l’ajustement de l’entête par rapport au reste du texte. Celle-ci propose deux visions de l’Europe : une vision interne à gauche avec l’effigie de l’UE. Le volet externe situe l’Europe par rapport au reste du monde, à droite, avec en arrière fond des écritures manuscrites en blanc, sur fond bleu, ce qui signale à tout visiteur qu’il s’agit d’un site historique qui effectue un travail sur les sources.

D’ailleurs, concernant les sources, elles sont multiples : essais, cartes, articles, livres, réparties globalement de manière acceptable. Des liens viennent compléter ce travail de sources. Ils orientent vers des sites de l’UE, comme Die EU im Überblick, Deutscher Bildungsserver-EU, The European Library, Europäische Union, entre autres. Il existe même une extension vers Wikipédia. Pourtant des outils importants comme Facebook ou Twitter font défaut.

En somme, ce site disciplinaire d’Histoire européenne est un bon outil de critique historique. Son architecture sobre mais efficace sont des éléments importants, sa lisibilité aussi est remarquable. Pourtant, il serait encore plus profitable avec une diversité de couleurs, des extensions Facebook, Twitter ou encore l’apport de documents audios ou vidéos.

Pour arriver sur le site, cliquez ici.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *